Sélectionner une page

Ecrivains et artistes fêtent l’été aux Deux Magots !

Fidèle à sa vocation de Café littéraire, le mythique Deux Magots, a fêté la deuxième édition de sa « sélection littéraire de l’été » lundi 25 juin 2018. Quatre auteurs de best sellers ont été mis à l’honneur : Claire Chazal, Jacques Ravenne, Philippe Delerm et Grégoire Delacourt. 

 

À cette occasion, de nombreux écrivains (Jean-Paul Enthoven, Baptiste Beaulieu, Thierry Séchan) et personnalités du monde des arts (Philippe Harel , Pierre Cornette de Saint Cyr), de l’édition (Laurent Laffont), de la politique (Jean-Louis Debré) et du monde médiatique (Michel Drucker, David Pujadas, Séverine Servat de Rugy, Helena Morna) se sont retrouvés pour partager un moment festif avec les quatre auteurs sélectionnés, les amis et clients fidèles des Deux Magots.
Au programme : séances de dédicaces, discussions animées face au clocher millénaire de l’église, concert privé, borne photo pour immortaliser la soirée… il régnait aux Deux Magots, lieu privilégié de la vie littéraire, l’esprit toujours effervescent de Saint-Germain-des-Prés.
La sélection coup de cœur des Deux Magots pour cet été
Les quatre « coups de cœur » littéraires de l’été ont été sélectionnés avec la complicité éclairée de L’Écume des Pages dans des genres littéraires très différents : l’autobiographie (Claire Chazal), le thriller (Jacques Ravenne et Eric Giacometti), le roman (Grégoire Delacourt) et ce que l’auteur qualifie lui-même d’ « Instantanés littéraires » (Philippe Delerm).
Claire Chazal est venue dédicacer son autobiographie Puisque tout passe (Éditions Grasset), un livre très personnel dans lequel elle se confie avec tendresse. Elle revisite ici son parcours de femme et de journaliste en y rassemblant ses souvenirs, ses secrets, ses joies, ses espérances, ses solitudes…
Jacques Ravenne, avec Le Triomphe des Ténèbres (Éditions JC Lattès) nous a proposé une plongée inédite dans les origines ésotériques du IIIème Reich, un véritable page-turner au suspens diabolique.
Grégoire Delacourt a présenté son sixième roman La femme qui ne vieillissait pas (Éditions JC Lattès), un conte réaliste sur le rêve de beaucoup d’hommes et de femmes : arrêter le temps qui passe… quand il est encore temps.
Et enfin, l’écrivain Philippe Delerm a dédicacé Et vous avez eu beau temps ? (Éditions du Seuil), un recueil savoureux de ces phrases toutes faites qui relèvent de la maladresse ou de la vilénie.