Sélectionner une page

Les nouveautés gourmandes de la carte d’hiver

 

Les gourmands le savent, l’hiver est une saison où l’on mange très bien, avec ses plats généreux parfaits pour réchauffer le corps et les papilles. Comme à l’accoutumée, nous avons souhaité vous proposer des classiques appréciés de notre Maison, ainsi que des nouveautés présentées pour la première fois dans nos assiettes.

 La crème de légumes, si symbolique de la cuisine hivernale, ouvre le bal des entrées avec ses légumes du moment bien veloutés. Les fameuses lentilles vertes du Puy sont aussi au menu, agrémentées de lardons et d’un œuf mollet pour un délicieux mélange de saveurs. L’association du chèvre chaud et des légumes grillés marche très bien également, nous avons souhaité ici vous les proposer cuisinés en un millefeuille onctueux. Enfin, une autre recette traditionnellement sucrée sera ici cuisinée en version salée, avec la jolie tatin d’endives et fourme d’Ambert et ses éclats de noix.

La nouvelle salade de saison est quant à elle cuisinée « façon Landaise », composée de cœur de sucrine, haricots verts, magret séché, gésiers confits, copeaux de foie gras, champignons de Paris et vinaigrette balsamique.

Millefeuille de légumes grillés et chèvre chaud.

Qui dit hiver dit bien sûr plats généreux dans les assiettes. Le pot-au-feu et le bœuf bourguignon sont des recettes emblématiques de cette période de l’année, des classiques que nous aimons vous proposer chaque fois que l’hiver approche. Vous pourrez également vous laisser tenter par la souris d’agneau braisée au thym accompagnée de petits légumes, ou encore le magret de canard servi avec des pommes grenailles et une fricassée de champignons. Gourmandise toujours, avec une poitrine de porc fumé cuite 19 heures et ses lentilles vertes du Puy.

Pot-au-feu et ses légumes du moment.

Un nouveau plat signature aux Deux Magots

La « Blanquette de veau Boris Vian façon Gouffé » entre à notre carte comme plat signature, en hommage à l’icône de Saint-Germain-des-Prés Boris Vian, dont c’était le plat préféré.

Le roman L’Ecume des jours s’ouvre en effet sur les fumets de la cuisine de Nicolas, cuisinier de Colin et ardent disciple de Jules Gouffé, célèbre et influent cuisinier qui œuvra au XIXème siècle (et qui a réellement existé !). Cet ancien ragoût, qu’on préférait jadis manger froid, connut un nouveau souffle grâce au chef Jules Gouffé qui eut l’idée de pocher la viande avant de la faire mijoter en compagnie de quelques petits légumes. Un délicieux classique de la gastronomie française était né !

“Blanquette de veau Boris Vian façon Gouffé” ; Boeuf Bourguignon

Amateurs de poissons, nous avons bien entendu pensé à vous ! Le dos de cabillaud est cuit sur peau, avec une onctueuse écrasée de pommes de terre aux herbes, tandis que le pavé de saumon délicatement rosé s’entoure pour sa part d’une poêlée de légumes au beurre blanc. Plus rare dans les assiettes et pourtant d’une chair très délicate, une aile de raie vous est proposée pochée, avec des pommes vapeur et un beurre blanc au câpres. Pour compléter cette pêche hivernale, un filet de dorade royale cuite à la plancha qui frétille sur son fenouil confit et beurre d’agrumes.

Nous espérons que ces nouveautés hivernales vous séduiront. Nous vous présenterons très prochainement notre Carte des Fêtes, qui sera disponible pour célébrer en beauté les réveillons de Noël et du Nouvel An, ainsi que les déjeuners du 25 décembre et du 1er janvier.