Sélectionner une page

Cette année, le prix littéraire des Deux Magots fête ses 85 ans depuis sa fondation par l’écrivain Roger Vitrac en 1933 alors qu’au même moment le prix Goncourt est décerné à André Malraux pour La Condition Humaine. Ces deux prix demeurent aujourd’hui et celui des Deux Magots présidé par Jean-Paul Caracalla se réunit dans le café littéraire chaque mois de janvier et se laisse aller à des débats passionnés.

En janvier 2018, quatre ouvrages en lice, Les Bourgeois d’Alice Ferney chez Actes Sud, Ma reine de Jean-Baptiste Andrea chez l’Iconoclaste, Les vacances de Julie Wolkenstein chez P.O.L. et La fille à la voiture rouge de Philippe Vilain chez Grasset. La lauréate est donc Julie Wolkenstein, écrivaine et Maître de Conférence en littérature comparée à l’Université de Caen qui choisit pour décor de son roman un château en ruines et les années 50 pour période historique. Alors qu’Eric Rohmer vient de tourner Les petites Filles modèles et le film… a disparu. Des années plus tard, Sophie, une prof d’université à la retraite spécialiste de la Comtesse de Ségur et Paul, un jeune homme qui consacre sa thèse  à des films introuvables, traversent ensemble la Normandie en quête de témoins et d’explications… Ce roman drôle et ébouriffant, est cependant profond et spirituel.

Le café littéraire des Deux Magots récompense chaque année le lauréat d’une dotation pour l’accompagner dans son travail d’écriture et s’engage fortement auprès des écrivains qui sont accueillis chaque jour avec joie.